Où se situe le projet ?

L’implantation précise des éoliennes : en cours d’élaboration

Les positions des éoliennes, que l’on appelle « implantations », ne sont pas encore connues. Elles seront décidées à l’automne 2017 en croisant différentes données :

  • les rapports des experts à propos du paysage, de l’acoustique, de l’environnement ;
  • les terrains dont les propriétaires acceptent d’accueillir une installation ;
  • les conclusions des ateliers de la concertation préalable, ouverts aux habitants des communes concernées par le projet.

En participant aux ateliers de concertation, vous prenez part à la réflexion sur l’emplacement des éoliennes.

© EDF EN

Le point sur la zone d’étude

© EDF EN

La zone d’étude est le périmètre sur lequel EDF Energies Nouvelles travaille pour concevoir le projet éolien. Avant de lancer des études poussées, EDF EN s’est d’abord assurée que le site était compatible a priori avec un tel projet : bonne ressource en vent, éloignement suffisant des zones Natura 2000, pas de conflit avec les zonages militaires ou ceux de l’aviation civile, aucun patrimoine classé à l’UNESCO ou monument historique.

La zone d’études apparaît suite à la prise en compte des contraintes d’éloignement – aux habitations, aux boisements, aux routes. Elle représente l’espace sur lequel il est envisageable d’implanter les éoliennes sachant que d’autres impératifs sont ensuite à respecter pour les positionner les unes par rapport aux autres, en termes d’alignement, de distance entre elles, de position par rapport aux chemins d’accès, etc.

Carte de la zone d’implantation et des contraintes respectées

Carte Wavignies

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

Légende

Zone grisée : prise en compte de l’éloignement aux habitations, la réglementation imposant une distance de 500 mètres minimum.

Zone orangée : correspond aux 150 mètres de distance à respecter entre les éoliennes et les départementales qui passent au nord-est de la commune.

Zone verte : éloignement des éoliennes aux boisements. Cet éloignement est de 200 mètres car c’est la distance exigée spécifiquement par la DREAL Hauts-de-France pour tenir compte au maximum de la sensibilité des chauves-souris à l’éolien.

Zone beige : c’est l’éloignement à respecter par rapport aux éoliennes existantes.

Pastilles bleues : position des éoliennes existantes. Il faut en tenir compte pour éviter la création d’un effet de sillage entre les parcs, c’est-à-dire qu’un parc pourrait capter le vent au détriment du parc à proximité.

En bleu turquoise : c’est la zone d’implantation, obtenue une fois toutes ces contraintes superposées. C’est sur cette zone qu’ont lieu toutes les études approfondies, même si une partie des études est effectuée au-delà de ce périmètre.

La croix rose correspond au mât de mesure, installé le 31 mai 2017 au niveau du lieu-dit Le Moulin Técame. Il va recueillir pendant 2 années les données concernant la vitesse et l’orientation du vent ainsi que l’activité des chauves-souris en altitude.