Les autres initiatives

Une démarche mise en place dès le début

Dès l’origine du projet, l’équipe EDF Energies Nouvelles a favorisé les échanges avec l’ensemble des personnes concernées par le projet : élus, propriétaires fonciers, riverains, associations.

Ainsi, une fois le potentiel de la zone validé, l’équipe-projet est allée à la rencontre :

  • du Conseil municipal de Wavignies, en novembre 2015, pour lui présenter le projet et demander l’accord préalable au lancement des études,
  • de l’ensemble des propriétaires et exploitants des parcelles concernées par le projet, tous invités à une réunion foncière en février 2016 avant d’être rencontrés individuellement à partir de mai 2016,
  • de la Communauté de communes du Plateau Picard, en juin 2016, ce qui a permis d’associer ses services techniques à la démarche de développement du projet,
  • des élus d’Ansauvillers, en octobre 2016.

Le Comité de liaison, une instance créée pour co-construire le projet

Pour ouvrir le dialogue au-delà des institutions classiques, EDF Energies Nouvelles a créé un Comité de liaison dédié spécifiquement au projet. Réunissant élus, riverains, représentants du tissu associatif local et de la profession agricole, il s’est déjà réuni à trois reprises depuis décembre 2016. L’équipe a ainsi pu lui présenter les étapes d’avancement et recueillir leurs avis et propositions, par exemple sur la position des points de vue retenus pour faire des photomontages paysagers.

« Ces Comités sont intéressants : on peut vraiment dialoguer. J’ai pu poser toutes mes questions et avoir de vraies réponses. Aujourd’hui, le projet avance et c’est une bonne chose d’en discuter avec les habitants. »

M. Philippe Pillon, membre du Comité de liaison.

Réunion de mars 2017 © EDF EN

Les questions des habitants – décembre 2016 © EDF EN

Des décisions prises en commun

  • En mars 2017, les membres ont validé les positions des 9 micros installés dans le cadre de la campagne de mesures acoustiques.
  • Lors de la 3ème réunion, en juin 2017, le Comité a déterminé les points des prises de vue proches de la zone d’étude. Ces photographies seront ensuite utilisées pour réaliser les photomontages de l’étude paysagère.
  • Enfin, le Comité de liaison a largement participé à l’élaboration du dispositif de la concertation préalable.